Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui...

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix
- Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

- Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.
- Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
- Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.
- Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.
- Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!
(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

RÉFLEXION

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix

Accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant


Ce n’est pas la misère en soi qui est belle, mais le fait que la personne frappée par la misère garde sa beauté. On ne peut utiliser le Beau dans la relation avec la souffrance que si l’on a assumé en soi la conscience du sacré de la personne ? Elle est piétinée, maltraitée, souillée, mais c’est une personne, un être capable de connaissance, de choix, d’amour !
On peut avoir sans être. Quand on a toutes les sécurités, on peine à s’en détacher et à passer à l’être. Le détachement du coeur est un exercice difficile qui demande une conversion, quel que soit notre statut social
Il va falloir savoir aimer, consentir à apprendre à aimer
. Combien cela est autre exigence que l’instinct ! C’est exigence de liberté. Et de cette liberté la plus extrême, la liberté volontaire pour se livrer, pour se lier
365 méditations -Paroles de vie de l’Abbé Pierre

Publié par simmcssp

SAMEDI 10 MAI 2014

 

Lecture du livre des Actes des Apôtres (9, 31-42)

L’église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie. Dans la crainte du Seigneur, elle se construisait et elle avançait; elle se multipliait avec l’assistance de l’Esprit Saint.
Or, il arriva que Pierre, parcourant tout le pays, descendit jusqu’à Lod et visita les fidèles de cette ville. Il y trouva un certain Énéas, alité depuis huit ans parce qu’il était paralysé. Pierre lui dit: «Énéas, Jésus Christ te guérit, lève-toi et fais ton lit toi-même.» Et aussitôt il se leva. Tous les habitants de Lod et de la plaine de Saron purent voir cet homme, et ils se convertirent au Seigneur.

 

Il y avait aussi à Jaffa une femme disciple du Seigneur, appelée Tabitha (ce nom veut dire: Gazelle). Toute sa vie se passait en bonnes actions et en aumônes. Or, il arriva en ces jours-là qu’elle tomba malade et qu’elle mourut. Après la toilette funèbre, on la déposa dans la chambre du haut. Comme Lod est près de Jaffa, les disciples, apprenant que Pierre s’y trouvait, lui envoyèrent deux hommes avec cet appel: «Viens chez nous sans tarder.»
Pierre se mit en route avec eux. À son arrivée, on le fit monter à la chambre du haut, où il trouva toutes les veuves en larmes: elles lui montraient les tuniques et les manteaux que Tabitha faisait quand elle était avec elles.
Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux et pria, puis il se tourna vers le corps, et il dit: «Tabitha, lève-toi!» Elle ouvrit les yeux et, voyant Pierre, elle se redressa et s’assit. Pierre, lui donnant la main, la fit lever. Puis il appela les fidèles et les veuves et la leur présenta vivante.
Toute la ville de Jaffa en fut informée, et beaucoup crurent au Seigneur.

 

Evangile : Jean 6,60-69

 

Homélie

Revenons à la première lecture, revenons à Jaffa.

Pierre y fait un miracle : une femme tombe malade, elle meurt. On fait appel à Pierre… Tabitha, lève-toi ! Et la femme retrouve la vie. Jésus avait dit cela au paralysé, il avait redonné la vie à Lazare, Jésus lui-même est ressuscité, il est vivant. Pierre redonne vie à cette femme : à sa façon, Pierre illustre le verset 10 du chapitre 10 de Saint Jean : « Je suis venu pour que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance »

Tout cela, c’était il y a deux mille ans. Mais figurez vous qu’à Jaffa, il vient  de se passer un autre miracle, ces dernières années.

Et c’est aussi un Pierre qui a réalisé ce miracle. Pierre Dulaine.

Né à Jaffa en 1944, Pierre Dulaine quitte son pays  avec sa famille en 1948.

Quadruple champion du monde de danse de salon, ce danseur accompli donne des cours aux Etats-Unis depuis plus de trente ans. Sa carrière a été épanouissante mais il n'a qu'un seul regret : n'avoir rien fait pour sa communauté. En 2011, il revient donc à Jaffa, sur les lieux de son enfance pour venir en aide à la nouvelle génération.

Son but : faire danser ensemble des petits palestiniens et des petits israéliens de différentes écoles de la ville. Les parents et les enfants, d'abord hésitants, adhèrent finalement au projet et finissent par se produire devant un public mélangé...

Un exploit, un miracle, quand on voit la tension qui règne entre les différentes communautés vivant à Jaffa, quand on voit comment les  petits Arabes refusent de prendre la main d'un partenaire de sexe opposé. Le miracle, c’est  que des enfants qui n’ont pas l’habitude de se rencontrer se retrouvent ensemble, non seulement au cours de danse, mais aussi sur les lieux où ils vivent d’habitude, en s’ignorant. Le miracle, c’est le visage épanoui de cette petite fille qui n’a plus de père mais qui reprend gout à la vie, grâce à ces cours de danses, grâce à ce concours. Il faut voir les sourires sur les visages….

Il faut voir, car vous l’avez compris, tout ceci a fait l’objet d’un film : Dancing in Jaffa. Un film merveilleux. Je l’ai vu deux fois en 15 jours, et je suis prêt à le revoir une troisième fois. Il faut se dépêcher, car il ne passe plus que dans deux ou trois salles…

Chrétiens, nous sommes disciples du Christ ressuscité et nous sommes appelés à  donner la vie. Comme Jésus, comme Saint Pierre, comme Pierre Dulaine, nous pouvons nous aussi faire quelques miracles.

Aujourd’hui, avec un regard attentif, avec une parole amicale, avec un coup de fil, que sais-je, nous allons peut être déclencher un sourire sur un visage fermé, redonner un peu le goût de vivre à quelqu’un qui ne voit pas le bout du tunnel… 

« Je suis venu pour que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance ! 

Gérard Warenghem

 

 

Un miracle à Jaffa
Un miracle à Jaffa
Un miracle à Jaffa
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article