Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui...

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix
- Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

- Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.
- Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
- Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.
- Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.
- Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!
(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

RÉFLEXION

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix

Accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant


Ce n’est pas la misère en soi qui est belle, mais le fait que la personne frappée par la misère garde sa beauté. On ne peut utiliser le Beau dans la relation avec la souffrance que si l’on a assumé en soi la conscience du sacré de la personne ? Elle est piétinée, maltraitée, souillée, mais c’est une personne, un être capable de connaissance, de choix, d’amour !
On peut avoir sans être. Quand on a toutes les sécurités, on peine à s’en détacher et à passer à l’être. Le détachement du coeur est un exercice difficile qui demande une conversion, quel que soit notre statut social
Il va falloir savoir aimer, consentir à apprendre à aimer
. Combien cela est autre exigence que l’instinct ! C’est exigence de liberté. Et de cette liberté la plus extrême, la liberté volontaire pour se livrer, pour se lier
365 méditations -Paroles de vie de l’Abbé Pierre

Publié par GW

Pourquoi des cercles de silence ?
Le témoignage de Thomas :
http://www.dailymotion.com/video/x8s2y8_centre-de-retention-le-temoignage-d_news

Les cercles de silence
vu par  Stéphane Thépot et Laetitia Van Eeckhout



Sans-papiers : le silence pour réveiller les consciences
LE MONDE | 27.05.09 | 16h54  •  Mis à jour le 27.05.09 | 16h54

Correspondant à Toulouse et envoyée spéciale à Lille

Ils étaient près de 120, mardi 26 mai, à être venus observer non pas une mais 60 minutes de silence, place de la République à Lille. Comme tous les derniers mardis du mois depuis un an de 18 h 30 à 19 h 30, ils se tiennent là, silencieux, en cercle autour de la dalle des droits de l'homme pour manifester leur refus des méthodes expéditives d'interpellation, d'arrestation, d'enfermement et d'expulsion des étrangers. "Pour que la France redevienne le pays des droits de l'homme", dit simplement une banderole à l'extérieur du cercle.

Mardi, autour de la même heure, dans plus d'une soixantaine de villes de France, petites, moyennes ou grandes, des cercles de silence étaient simultanément organisés. Une simultanéité exceptionnelle voulue pour interpeller les candidats aux élections européennes.

Initiés par les franciscains de Toulouse fin 2007, les Cercles du silence rassemblent aujourd'hui chaque mois dans plus de 120 villes de France, près de 10 000 personnes, croyants et non croyants, sexagénaires, quadras, jeunes salariés ou étudiants, hommes d'affaires cravatés ou enseignants, militants associatifs ou simples citoyens... "Le silence est une discipline exigeante mais qui est à la portée de tous. Beaucoup de personnes sont prêtes à cette exigence à cause de la gravité de ce qui se passe", confie le frère Alain Richard. Doyens de la communauté des franciscains de Toulouse c'est lui qui a lancé le premier cercle de silence en octobre 2007 sur la place du Capitole pour dénoncer l'enfermement des sans-papiers au centre de rétention de Blagnac-Cornebarrieu. A 84 ans, ce religieux catholique, à la fois disciple de Saint-François d'Assise et de Gandhi, promène sa barbe blanche aux quatre coins de la France, multipliant écrits
 et conférences pour expliquer son action silencieuse. C'est durant la guerre d'Algérie que cet ingénieur agronome de formation, entré dans les ordres en 1947, a découvert la force de la non-violence. "Ce n'est pas un "truc", une recette, mais un chemin pour être plus humain", dit-il, estimant que l'enfermement des sans-papiers "détruit ce qu'il y a de plus humain en nous".

"PLUS FORT QUE LES MOTS

Le silence ne laisse pas indifférent. Ce mardi, à Lille, les passants qui traversent en flots réguliers la place de la République à cette heure de sortie des bureaux, ralentissent le pas, "interpellés". Beaucoup s'arrêtent pour lire le tract que deux des habitués du cercle, restés à l'écart pour ne pas troubler le silence, leur tendent. Certains rejoignent le cercle, comme Chloé 27 ans, frappée par ce silence qu'elle dit "plus fort que les mots."

"C'est important que tout le monde participe à ce type d'actions.", dit Olivier, 29 ans, vendeur dans un magasin de prêt à porter qui, passé un jour à côté du cercle du silence est revenu pour y prendre part. Il a posé ses écouteurs et son gobelet de soda, ne serait-ce qu'un quart d'heure pour protester contre "ces trop grandes injustices"

Stéphane Thépot et Laetitia Van Eeckhout

Paris, la video de Gérard :


Cercle de silence à Paris (26 mai 2009)
envoyé par gerardw.
-------------

Des photos du cercle de silence d'Etampes



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article