Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui...

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix
- Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

- Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.
- Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
- Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.
- Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.
- Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!
(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

RÉFLEXION

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix

Accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant


Ce n’est pas la misère en soi qui est belle, mais le fait que la personne frappée par la misère garde sa beauté. On ne peut utiliser le Beau dans la relation avec la souffrance que si l’on a assumé en soi la conscience du sacré de la personne ? Elle est piétinée, maltraitée, souillée, mais c’est une personne, un être capable de connaissance, de choix, d’amour !
On peut avoir sans être. Quand on a toutes les sécurités, on peine à s’en détacher et à passer à l’être. Le détachement du coeur est un exercice difficile qui demande une conversion, quel que soit notre statut social
Il va falloir savoir aimer, consentir à apprendre à aimer
. Combien cela est autre exigence que l’instinct ! C’est exigence de liberté. Et de cette liberté la plus extrême, la liberté volontaire pour se livrer, pour se lier
365 méditations -Paroles de vie de l’Abbé Pierre

Publié par GW

Bonjour
 
 
Justice et Paix
Paix, c'est aussi la cohésion sociale ...
En attendant les textes du colloque, voici pour nous mettre en appétit, la video - souvenir !
 
 
Cordialement
Gérard Warenghem
 
 
 
Colloque international, interculturel et interconvictionnel
 Université Marc Bloch de Strasbourg etConseil de l’Europe 3 et 4 octobre 2007
 
L'actualité nous montre trop souvent qu’une diversité exacerbée des cultures et des convictions religieuses ou philosophiques peut devenir facteur de dissociation sociale. Nous voyons par ailleurs comment cette diversité peut au contraire devenir une richesse et contribuer à la cohésion sociale. La recherche des conditions favorables a cet objectif fait déjà l’objet de nombreux travaux au Conseil de l’Europe, notamment dans le cadre de dialogues interreligieux et interculturels ; on regrettera pourtant que ceux-ci sollicitent surtout les hiérarchies ou responsables d’institutions, sans que ne soient suffisamment informées et concernées les personnes de la base.
Ces constatations ont amené des associations humanistes de l'Union Humaniste Internationale et la Fédération Humaniste Européenne, des associations laïques regroupées au sein de la Ligue Internationale de l’Enseignement et de la Culture, ainsi que des associations de conviction chrétienne réunies par le Réseau Européen Eglise et Libertés, des associations de culture musulmane, telle le Manifeste des Libertés, et des associations de culture juive, telle le Cercle Gaston Crémieux, à travailler ensemble depuis plus de six mois pour organiser un colloque international, interculturel et interconvictionnel[1][1] autour du thème suivant :
 
« Cohésion sociale[2][2] dans une Europe multiculturelle Rôle et impact des courants de pensée et des religions: »
Les objectifs sont  de :
Montrer -exemples et témoignages à l’appui- comment de nombreuses ONG, marquées par la diversité de leurs membres apportent déjà une contribution originale à la construction d’une société cohésive en sachant briser des barrières culturelles, sociales et convictionnelles dont on peut mesurer le poids et l’importance dans une société marquée par une large immigration.
Entreprendre à partir de ces témoignages et expériences une réflexion aussi constructive que possible. Elle sera le fruit d’un dialogue établi entre des personnes, citoyens et citoyennes de convictions différentes, plutôt qu’entre communautés. L’objectif étant de faire voir ce que peuvent et doivent apporter les différents courants de pensée et les religions pour réaliser en Europe une société cohésive enrichie par sa diversité.
Permettre une démarche démocratique en invitant des hommes et des femmes de différentes convictions à se faire entendre, à contribuer à la réflexion, à envisager, à partir de leurs expériences et savoir-faire, ce qu’ensemble nous pouvons faire concrètement pour favoriser la cohésion sociale. On cherchera à susciter réactions et expressions sur le terrain.
 
Il cherchera à expliciter les fondements et les valeurs sur lesquels s'appuient les démarches et les actions exposées ; nous croyons que ces valeurs sont assez largement partagées pour transcender les communautés de conviction et les conduire au dialogue et à l’évolution des mentalités. Ce colloque veut contribuer à la réflexion sur les conditions et les processus mis ou à mettre en œuvre pour atteindre une cohésion sociale qui puisse s'enrichir de sa diversité dans un esprit d'ouverture et de reconnaissance réciproque, dans la liberté, la solidarité, la responsabilité, l'égalité des sexes et le respect des droits humains.


 


[1][1] Néologisme introduit pour bien montrer que le colloque veut prendre en compte toutes les convictions, qu’elles soient religieuses ou non.
[2][2] Il est entendu que « Cohésion Sociale » est prise dans le sens défini par le Comité européen pour la cohésion sociale (CDCS) tel qu’il a été approuvé par le Comité des ministres le 31 mars 2004 :  «  La cohésion sociale est la capacité d’une société à assurer le bien-être de tous ses membres, à minimiser les disparités et à éviter la polarisation. Une société cohésive est une communauté solidaire composée d’individus libres poursuivant des buts communs par des voies démocratiques ». Cf. Stratégie de Cohésion sociale révisée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article