Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui...

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix
- Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

- Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.
- Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
- Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.
- Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.
- Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!
(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

RÉFLEXION

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix

Accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant


Ce n’est pas la misère en soi qui est belle, mais le fait que la personne frappée par la misère garde sa beauté. On ne peut utiliser le Beau dans la relation avec la souffrance que si l’on a assumé en soi la conscience du sacré de la personne ? Elle est piétinée, maltraitée, souillée, mais c’est une personne, un être capable de connaissance, de choix, d’amour !
On peut avoir sans être. Quand on a toutes les sécurités, on peine à s’en détacher et à passer à l’être. Le détachement du coeur est un exercice difficile qui demande une conversion, quel que soit notre statut social
Il va falloir savoir aimer, consentir à apprendre à aimer
. Combien cela est autre exigence que l’instinct ! C’est exigence de liberté. Et de cette liberté la plus extrême, la liberté volontaire pour se livrer, pour se lier
365 méditations -Paroles de vie de l’Abbé Pierre

Publié par GW

 15 février 2013


1ère lecture : Le jeûne qui plait au Seigneur (Is 58, 1-9a)

 

Parole du Seigneur : Crie à pleine gorge ! Ne te retiens pas ! Que ta voix résonne comme le cor ! Dénonce à mon peuple ses fautes, à la maison de Jacob ses péchés.


Ils viennent me consulter jour après jour, ils veulent connaître mes chemins. Comme une nation qui pratiquerait la justice et n'abandonnerait pas la loi de son Dieu, ils me demandent de leur faire justice, ils voudraient que Dieu se rapproche.


« Pourquoi jeûner si tu ne le vois pas ? pourquoi nous mortifier si tu l'ignores ? » Oui, mais le jour où vous jeûnez, vous savez bien trouver votre intérêt, et vous traitez durement ceux qui peinent pour vous.


Votre jeûne se passe en disputes et querelles, en coups de poings sauvages. Ce n'est pas en jeûnant comme vous le faites aujourd'hui que vous ferez entendre là-haut votre voix.


Est-ce là le jeûne qui me plaît ? Est-ce là votre jour de pénitence ? Courber la tête comme un roseau, coucher sur le sac et la cendre, appelles-tu cela un jeûne, un jour bien accueilli par le Seigneur ?


Quel est donc le jeûne qui me plaît ? N'est-ce pas faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs ?


N'est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, recueillir chez toi le malheureux sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable ?


Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement. Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera.
Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. »

 


 

Homélie


Il y a quelques jours, quand je lisais les textes d’aujourd’hui pour préparer ce petit mot, j’étais aussi en train de faire une  vidéo sur le Père Christian. Ceux qui sont passés par Chevilly il y a quelques années, se souviennent de lui. Curé de Sainte Colombe à Villejuif, il était notre voisin !


J’écoutais une  cassette audio souvenir d’une célébration à l’occasion de ses 80 ans, et  je feuilletais son livre intitulé « Les pauvres à la porte ». Je suis  tombé sur ce passage : « A mon retour d’Allemagne, j’ai quitté les Pères de Picpus ; je ne les ai quittés ni par le cœur ni par l’esprit, et on s’aime toujours beaucoup, mais il faut savoir prendre des options quand il faut ; c’est ce que j’ai toujours voulu faire parce que cela correspond à ce que la vie m’a appris et à ce que j’ai cru découvrir dans les prophètes Isaïe, Osée et compagnie et dans l’Evangile, bien sûr, dans les lettres de Jacques, de Paul, etc. »

Le Père Christian  a donc demandé à faire partie du diocèse de Paris, et il est arrivé à Villejuif,  où il  a vécu de 1945 jusqu’à sa mort, en 1989.

Quand Isaïe s’exclame : «Parole du Seigneur : Le jeûne qui me plait c’est de faire tomber les chaines injustes, de rendre la liberté aux opprimés, de partager ton pain, de recueillir chez toi le malheureux sans abri, de ne pas te dérober à ton semblable », des gens comme le père Christian nous montrent que c’est possible ! Lui qui  a recueilli des milliers de sans abris. A l’un d’entre eux qui lui disait : « Je n’ai pas de chez moi », il répliquait : « Si, à Ste Colombe, t’es chez toi, à condition que tu aies l’amour ! ». 

Le jeûne que j’aime : c’est recueillir le malheureux sans abri…

 

Le Père Christian a quitté cette terre, mais il existe d’autres Père Christian. Savez-vous que le docteur Mukwege, au Kivu, en RDC,  a soigné près de 40 000 femmes en 10 ans, dans cette région en guerre depuis des années, dans cette région où le viol est devenu une arme de guerre… Mais, le docteur Mukwege, « l’homme qui répare les femmes » violées, mutilées, dérange. Le 25 octobre dernier, il a échappé miraculeusement à une tentative d’assassinat. Un de ses employés a été abattu. Par miracle, il s’en est sorti et  a réussi  à se réfugier en  Belgique. Mais vers le 20 janvier, il est reparti à Bukavu, et il faut voir comment ses patientes l’ont accueilli.

Le jeûne que j’aime, c’est rendre la liberté aux opprimés…


Une autre figure exceptionnelle, c’est Malala. Cette jeune fille pakistanaise qui  a failli être tuée par les talibans parce qu’elle se bat pour que les filles puissent être scolarisées. Le 9 oct. dernier, elle a reçu trois coups de feu. Défigurée, elle a pu tout de même être amenée à Birmimgham où elle a été sauvée. Elle est sortie de l’hôpital le 3 janvier et entend continuer son combat… 

Le jeûne que j’aime, c’est ne pas te dérober à ton semblable…


Récemment, j’ai interviewé Sandra, Emilie et Djenaba, toutes trois en seconde, l’une à Paris, les deux autres dans le 94. Toutes trois sont ou ont été déléguées de classe. Je ne vais pas vous raconter tout ce qu’elles ont dit. Retenons que, être délégué de classe, ça prend beaucoup de temps…

Le jeûne que j’aime, c’est partager ton pain, je crois qu’on peut ajouter : c’est partager ton temps….


Si je vous ai parlé du Père Christian, du docteur Mukwege, de Malala, de Sandra, de Djenaba, d’Emilie, c’est parce que des hommes, des femmes, des jeunes, connus ou inconnus, nous donnent  à comprendre le prophète Isaïe que nous avons entendu.


On entend parfois dire qu’aujourd’hui,  il n’y a plus de repères… Voila des repères. Des repères vivants !


Alors, je vous propose un effort de carême : les medias ne mettent  pas tous les jours ces repères en pleine lumière. Eh bien, faisons le à leur place !

Gérard Warenghem

 

 

---------------------

 

 

Mettons ces repères dans la lumière :


Le Père Christian :

http://partenia2000.over-blog.com/article-le-pere-christian-115094042.html

 

Vidéo à voir aussi sur : 

http://www.dailymotion.com/video/xxamdn_le-pere-christian_people

http://joie2.over-blog.com/article-et-a-villejuif-63486561.html 

et sur : http://joie-en-communaute.over-blog.com/article-3748413.html

 

Christian.jpg


 

Le docteur Mukwege


http://partenia2000.over-blog.com/article-rdc-malgre-les-risques-le-docteur-mukwege-retourne-aupres-de-ses-patientes-114504353.html

Nous voulons le Prix Nobel de la Paix 2013 pour...   le docteur Mukwege 

 

pqboahnygtxpbyw-556x313-nopad.jpg

 


Malala


http://partenia-au-dela-des-frontieres.over-blog.com/article-prix-nobel-de-la-paix-pour-malala-112372371.html

 

1352539675023029300.jpg


 


Sandra, Dieynaba, Emilie


http://partenia2000.over-blog.com/article-delegue-e-de-classe-la-democratie-commence-au-college-au-lycee-114176938.html

 

montage.jpg

 

 


 

Commenter cet article