Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui...

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix
- Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

- Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.
- Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
- Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.
- Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.
- Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!
(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

RÉFLEXION

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix

Accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant


Ce n’est pas la misère en soi qui est belle, mais le fait que la personne frappée par la misère garde sa beauté. On ne peut utiliser le Beau dans la relation avec la souffrance que si l’on a assumé en soi la conscience du sacré de la personne ? Elle est piétinée, maltraitée, souillée, mais c’est une personne, un être capable de connaissance, de choix, d’amour !
On peut avoir sans être. Quand on a toutes les sécurités, on peine à s’en détacher et à passer à l’être. Le détachement du coeur est un exercice difficile qui demande une conversion, quel que soit notre statut social
Il va falloir savoir aimer, consentir à apprendre à aimer
. Combien cela est autre exigence que l’instinct ! C’est exigence de liberté. Et de cette liberté la plus extrême, la liberté volontaire pour se livrer, pour se lier
365 méditations -Paroles de vie de l’Abbé Pierre

Publié par GW

 

Transmis par Christian Thuet


cuivre-zambien.jpg


    “Zambie, à qui profite le cuivre ?”

 

 

 

 

“Zambie, à qui profite le cuivre ?”, une enquête de France 5 qui révèle au grand jour les agissements de la multinationale Glencore. Poursuivie pour fraude fiscale, elle fait demain son entrée à la bourse de Londres. 

 

Extrait de Zambie, à qui profite le cuivre ? d'Alice Odiot et Audrey Gallet – France 5.

DIFFUSION WEB GRATUITE pendant 24 heures, sur Télérama.fr, à partir du 24 mai, 10h.

Ce mardi 24 mai, la multinationale suisse Glencore va faire son entrée à la bourse de Londres. Pour les financiers, l'événement est de taille, de ceux qui font les Unes de la presse économique. Il faut dire que cette introduction en bourse devrait être la plus importante réalisée par une entreprise en 2011, et que Glencore pèse son poids de dollars. Environ 60 milliards. Bien sûr, il y a l'envers du décor mais ça, vous n'en trouverez pas une ligne dans les documents financiers remis par la multinationale pour attirer les investisseurs, et pas beaucoup plus dans les journaux économiques, trop occuper à vanter à coup de superlatifs la réussite attendue de cette « formidable » opération.

Grâce au travail de deux jeunes et talentueuses réalisatrices de France 5, il y a pourtant moyen de s'informer très facilement sur les arrière-cours peu ragoutantes de cette multinationale basée dans un très accueillant paradis fiscal, le canton de Zoug en Suisse. Alice Odiot et Audrey Gallet sont allées enquêter en Zambie où Glencore exploite depuis des années des mines de cuivre. De cette échappée en Afrique australe, elles nous ramènent des images qui racontent comment, grâce à un système d'évasion fiscale élaborée, la plus puissante société de négoce de matières premières au monde exploite à son profit quasi exclusif le cuivre zambien, ne laissant au gouvernement que des miettes de bénéfices et aux populations locales une pollution massive de l’air et des sous-sols.

L'exploitation des gisements miniers des pays du Sud par les multinationales du Nord dans des conditions plus que contestables n'est ni une découverte, ni le seul fait de Glencore. Mais Zambie, à qui profite le cuivre ?, le film d'Alice Odiot et Audrey Gallet, a l'immense mérite de décortiquer très clairement tous les rouages de cette exploitation et ses conséquences économiques, sociales et environnementales. Il nous rappelle aussi la nécessité de ne pas subir sans réagir, et de ne jamais céder à la résignation.

En s'introduisant en bourse, Glencore, réputée pour son opacité dans les milieux économiques, s'oblige à un exercice de transparence financière minimale. Les investisseurs semblent se contenter des chiffres qui leur ont été donnés, puisque cette entrée en bourse est promise au succès. On est cependant en droit de ne pas s'arrêter à ces chiffres et d'aller voir ce qui se cache derrière. En droit de rappeler qu'en France, Glencore avait fermé en 2003, sans préavis ni plan social, l'usine Metaleurop de Noyelle-Godault, laissant sur le carreau 830 salariés et un site industriel considéré comme le plus pollué de l'hexagone. En droit enfin de se demander s'il est bien du rôle de BNP-Paribas de figurer dans le pool bancaire qui fourgue des actions d'une multinationale contre laquelle cinq ONG ont porté plainte pour fraude fiscale massive.

Zambie, à qui profite le cuivre ? raconte le côté obscur de Glencore, celui que préfère ignorer le monde de la finance. Vous pourrez voir ce documentaire sur France 5 le 31 mai à 20h35 et, en avant-première, sur telerama.fr, le mardi 24 mai (de 10h à 10h), jour de l'introduction en bourse de Glencore. 

Olivier Milot

 -----------------------

 

Revoir :

L'or tanzanien profite-t-il aux Tanzaniens ?

 



Commenter cet article

surmely alain 25/05/2012 13:16


Il faut absolument voir ce remarquable documentaire (récompensé par le prestigieux prix Albert Londres)qui décrit l'ordre de notre
monde tel qu'il est et non pas tel que l'on voudrait qu'il soit.Les agissements des maîtres du monde y sont décrits avec la RIGUEUR intellectuelle qui convient,sans fard et sans pathos.Pourtant
les réalités qui sont décrites sont révoltantes,à pleurer car l’injustice n’est pas seulement permanente mais l’ordre normal des choses.Les autorités européennes apportent à l’évidence leur
substantielle contribution au maintien de cet ordre en se parant des attributs de la démocratie,de la liberté (celle du marché et des entrepreneurs).En fait le monde est bien gouverné par la
canaille certes maligne mais la canaille quand même.Si nous laissons faire ces gens-là et leurs larbins auront raison de la terre comme de l’Humanité.Tant que les gens continuent à se quereller
pour des broutilles,des fadaises (surtout dans les PDEM ou pays à développés à économie de marché)les FMN continueront à prospérer sur la misère du monde.


 


 


PS : à diffuser sans modération dans les classes du système scolaire français !