Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui...

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix
- Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

- Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.
- Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
- Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.
- Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.
- Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!
(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

RÉFLEXION

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix

Accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant


Ce n’est pas la misère en soi qui est belle, mais le fait que la personne frappée par la misère garde sa beauté. On ne peut utiliser le Beau dans la relation avec la souffrance que si l’on a assumé en soi la conscience du sacré de la personne ? Elle est piétinée, maltraitée, souillée, mais c’est une personne, un être capable de connaissance, de choix, d’amour !
On peut avoir sans être. Quand on a toutes les sécurités, on peine à s’en détacher et à passer à l’être. Le détachement du coeur est un exercice difficile qui demande une conversion, quel que soit notre statut social
Il va falloir savoir aimer, consentir à apprendre à aimer
. Combien cela est autre exigence que l’instinct ! C’est exigence de liberté. Et de cette liberté la plus extrême, la liberté volontaire pour se livrer, pour se lier
365 méditations -Paroles de vie de l’Abbé Pierre

Publié par LMF



Voir tout d'abord l'interview de Brigitte Ondo Mendogo

sur le blog du RAJA, dans Les travaux en cours :  "On va encore faire comment ?"

http://reseau-raja.over-blog.com/article-18092023.html

et ce matin, dans mon homélie, j'ai plutôt vu l'autre aspect : Publiez ce que vous payez !



Homélie pour le 16 avril

Actes 12,24 - 13,5
Jean 12,44-50

« Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. »

La lumière ... Vous voyez qu'avec un peu de savoir faire on a réussi à éclairer la croix. Qui se trouve à droite de l'autel. (dans la chapelle du 30 rue Lhomond, Paris)

On peut éclairer ce qu'on veut mettre en valeur.

Je voudrais ce matin mettre dans la lumière non pas une croix, mais des personnes qui font briller la résurrection dans notre monde trop souvent perdu dans les ténèbres.

Et comme dans la page des Actes des apôtres que nous avons entendu, je vais les appeler par leur nom.

Vous avez remarqué : les Actes des apôtres, ce n'est pas trop abstrait ... Ce matin, on nous a cité Barnabé, Saul, Marc, Siméon, surnommé Niger, (il y a même les surnoms !), Lucius de Cyrène, Manahène...

Eh bien, j'ai eu la chance ces dernières semaines d'aller par trois fois au Secours Catholique, rue du Bac. Nous savons que le Secours catholique, c'est un organisme qui vient au secours des plus démunis. Mais c'est aussi un organisme qui soutient celles et ceux qui posent certaines questions qui peuvent fâcher.

Des questions comme celles-ci : comment se fait-il que des pays riches en ressources naturelles ont des populations aussi pauvres ? Des populations qui ont tellement de mal à vivre...

Ces derniers temps, le Secours catholique, qui abrite la plate forme française de la Coalition Publiez ce que payez, a organisé trois rencontres.

Une rencontre avec Gilbert du Tchad, une autre avec Brice du Congo, et la semaine dernière une avec Marc et Brigitte et son mari, du Gabon.

Voila des personnes décidées à faire bouger les choses, des personnes qui pensent que les richesses de la terre appartiennent à tous et qu'il serait temps de partager.

Voila des personnes que vous pouvez écouter pendant des heures.

A leurs cotés, vous êtes fiers d'être un homme. Vous admirez leur courage, vous avez envie d'être avec elles. Leur parcours n'est pas de tout repos : Gilbert a du fuir son pays, Brice a fait de la prison, Marc et Brigitte s'attendent à tout. Mais ils sont debout. Ils ne baissent pas les bras.

Oui, comme au temps des Barnabé, Symeon, Lucius et autres Manahène,  il est aujourd'hui encore, des personnes qui vivent en ressuscités. Et avec elles, on retrouve la lumière du Christ ressuscité qui est venu pour que nous ayons la vie.

 Gérard Warenghem

Commenter cet article