Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Aujourd'hui...

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix
- Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

- Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.
- Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
- Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.
- Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.
- Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!
(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

RÉFLEXION

Congrégation du Saint Esprit: Justice et Paix

Accueillir le Royaume de Dieu en petit enfant


Ce n’est pas la misère en soi qui est belle, mais le fait que la personne frappée par la misère garde sa beauté. On ne peut utiliser le Beau dans la relation avec la souffrance que si l’on a assumé en soi la conscience du sacré de la personne ? Elle est piétinée, maltraitée, souillée, mais c’est une personne, un être capable de connaissance, de choix, d’amour !
On peut avoir sans être. Quand on a toutes les sécurités, on peine à s’en détacher et à passer à l’être. Le détachement du coeur est un exercice difficile qui demande une conversion, quel que soit notre statut social
Il va falloir savoir aimer, consentir à apprendre à aimer
. Combien cela est autre exigence que l’instinct ! C’est exigence de liberté. Et de cette liberté la plus extrême, la liberté volontaire pour se livrer, pour se lier
365 méditations -Paroles de vie de l’Abbé Pierre

Publié par simmcssp

Associations solidaires - solutions efficaces

Des frères, des sœurs, se retrouvent quelquefois dans des situations dramatiques. A partir de cas précis, montrer comment nous pouvons aider ces personnes à se remettre debout, quand nous unissons nos forces. On arriverait à une affirmation : " Ensemble, nous pouvons vivre debout ". Lève-toi et marche !

Des cas précis pourraient être présentés par les participants à l'atelier. Ces cas pourraient être consignés par écrit ou sous une forme plus active ... (à inventer !)<br>
Exemple : Eyerusalem se retrouve à la rue avec sa petite fille (un an). Je reprends ici ce que j'ai dit dans une homélie. Au cours d'un atelier, on aurait plus de temps qu'à la messe (!), et donc le temps de donner d'autres détails, et de voir que : " Ensemble, nous pouvons vivre debout ".

Sans vous raconter par le détail ce qui est arrivé à cette jeune femme éthiopienne, sachez qu'elle a à peine 30 ans, et avec sa petite fille d'un an, voila qu'elle se trouve jetée dehors par son compagnon. Dormir dehors avec un enfant, en plein Paris, vous imaginez ! Même si c'était au printemps dernier et qu'il ne faisait pas froid.
Dieu merci, cette jeune femme a trouvé des veilleurs sur sa route.
Et je vous donne la liste de ces veilleurs : tout d'abord, la Cimade, par le
biais de la Campagne " Ni une ni deux ", campagne qui avait pour but de mettre
fin à la double violence faite aux femmes étrangères.

Il faut savoir que pour les femmes étrangères, les violences ont une incidence sur leur situation administrative. Pour certaines d'entre elles, fuir une situation de violences physiques ou psychologiques est souvent synonyme de clandestinité.
<br>
Dans le cadre de cette campagne, un autre veilleur : l'association Iewo
Aesed . Continuons l'énumération : nos voisines et sœurs du 41 rue
Lhomond, et puis un confrère qui téléphone au directeur du Centre
d'hébergement et de Réinsertion Sociale du Château de Combreux
(Apprentis d'Auteuil). Ce directeur est un vrai veilleur ! Sans oublier
une des animatrices de ce Centre, je n'ai pas retenu son nom, mais j'ai
admiré la façon dont elle a reçu la mère et l'enfant.

Cette jeune femme éthiopienne m'a donné l'occasion de voir que vraiment,
les veilleurs sont nombreux. Très nombreux, car il y a encore au moins
trois autres personnes que je n'ai pas citées. Ce serait trop long, et
je voudrais vous donner d'autres exemples. Retenons simplement que,
grâce à une longue chaine de veilleurs, la maman et sa petite fille se
sont retrouvées sous un toit, et mieux encore, elles sont entourées de
personnes qui veillent sur leur avenir.
Gérard Warenghem

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :